Pourquoi les boutiques en ligne ne livrent-elles pas les DOM-TOM?

Nous ne pouvons connaitre « les restrictions » que subissent les ultramarins qu’en vivant sur les îles. Sur le vieux continent, et compte tenu du contexte de mondialisation que nous connaissons, nous ne nous posons même pas la question sur la capacité des marchands en ligne Français à livrer les DOM-TOM. La réponse parait évidente pour tous : « les DOM-TOM, c’est la France…il n’y a donc pas de problème. Et pourtant, sur les île, non seulement l’offre en local n’a rien de comparable avec ce que nous connaissons en métropole, mais en plus, la capacité à se fournir sur Internet est limitée tant les marchands en ligne proposant une livraison dans les DOM-TOM se font rares. En somme, vivre sur les îles, c’est se contenter d’un choix limité en local et avoir un accès restreint aux petits prix du net. Les boutiques en ligne livrent très rarement les DOM-TOM. Voilà ce qui entache la carte postale lorsque nous idealisons la vie sur les îles. Les îles sont très belles et les gens supers, c’est incontestable…mais il ya le revers de la médaille, à ne surtout négliger lorsqu’on prévoit une expatriation

On peut alors de poser cette question. Comment se fait-il que les DOM-TOM, à la fois si proches et éloignés de la France, soient tant mis à l’écart alors que nous sommes capables de livrer n’importe quel produit dans les zones les plus reculées du monde? Une question que je me suis souvent posée lorsque je vivais en Martinique. Je me souviens encore de cette journée ou je recherchais des chaussures de randonnée : Que de temps de perdu dans les bouchons, accentué par la multiplication des magasins, pour finir finalement chez GO SPORT, devant un étalage de 4 paires de chaussures. Cette expérience, comme bien d’autres encore, m’a permis de ressentir concrètement les différences entre la métropole et les îles et à me poser la question sur l’origine de cetécart. La réponse est venue en questionnant nos boutiques en ligne partenaires :

« Un besoin de protection »
Bien que les relations commerciales entre acheteurs/vendeurs soient plutôt bien encadrées grâce aux CGV, à la protection des données, au délai de rétraction ect. Que se passe t-il en cas de litige? Le tribunal de commerce chargé de régler le litige est évidemment inscrit dans les CGV mais à t-on pour autant envie de prendre le risque de se retrouver dans une situation compliquée en cas de litige, amenant l’une des deux parties à faire des milliers de kilomêtre pour régler une problème de solvabilité. Bien sûr que non…il vaut même mieux dans ces cas là, du point de vue du marchands, de laisser tomber plutôt que d’engager des démarches qui couteront bien plus cher que la perte du produit. L’éloignement géographique est donc un facteur qui décourage les marchands en ligne à proposer une solution d’expedition vers les DOM-TOM :

« Les contraintes à l’exportation »
La lourdeur des démarches administratives peuvent être décourageantes pour un vendeur dont le chiffre d’affaires à l’export ne représenterait qu’une très faible part de ses ventes. Pour le coup, on préfére se concentrer sur les marchés de proximité et les bien faits de l’espace Shengen pour avoir une activité à l’international facilitée par la libre circutions des marchandises.

« La stratégie commerciale »
Pour être compétitif, les vendeurs en ligne doivent se tourner de plus en plus vers la livraison gratuite. Pour cela, il faut une densité importante de clients au km² afin d’amortir la gratuité de la livraison. Cela est donc possible sur des marchés à fort potentiel, tel que la France métropolitaine, mais également en Europe, où la livraison demande un transport par camion, bien moins onéreux que l’aérien. En somme, il s’agit d’un simple calcul de rentabilité, croisant taille de marché et coût de transport. L’Europe, c’est 500 millions de clients potentiels, accessibles par la solution de transport la moins onéreuse. Les îles, ce sont seulement 3 millions de clients, accessibles par l’aérien. Le choix est donc vite fait pour les marchands, malheurement au détriment des insulaires.

Vous savez maintenant pourquoi les îles sont délaissées et mal livrées. Alors comment faire pour permettre aux habitants des DOM-TOM de commander sur Internet, en France, en Europe et même dans le monde entier? Il vous suffit simplement de créer votre compte sur www.reexpedition-colis.fr pour vous faire livrer vos colis en Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis et Futuna, Polynésie Francaise et Nouvelle-Calédonie. REEXPEDITION-COLIS est une plateforme logistique située dans le Sud de la France, à Perpignan, qui réceptionne, stocke, regroupe vos colis et réexpedie toutes vos commandes, à votre domicile dans les DOM-TOM, sous 24h…pour seulement 4,90€ par colis. Nous nous occupons gratuitement des formalités douanières et du regroupage de vos colis. Par ailleurs, nous proposons les frais de port les plus bas du marché en répercutant la totalité de nos remises professionnelles de 75% chez DHL, UPS, TNT et nos 15 autres transporteurs.

REEXPEDITION COLIS c’est aussi la reexpedition de colis pour les expatriés et la reexpedition de courrier par numerisation et colis standard. Nous proposons des services excusifs pour les professionnels tels que la rédaction web et la photographie de produits.

Nous vous attendons donc avec impatience sur www.reexpedition-colis.fr. Achetez en ligne, nous livrons dans les DOM-TOM!

Achetez sur internet, nous livrons les DOM-TOM

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *